A Propos

PHOTO_01

L’Association des Forêts Communautaires de la Kadey dénommée « ASFOCKA » est une organisation non gouvernementale de droit camerounais qui fut créée le 26 avril 2011. Son siège est situé à Batouri dans le département de la Kadey, Région de l’Est-Cameroun.

L’association a été créée au cours du projet « Appui à la gouvernance au projet de foresterie communautaire pour combattre la pauvreté dans le diocèse de Batouri » mise en œuvre par le Centre Africain de Recherches Forestières Appliquées et de Développement(CARFAD) dans le cadre du programme conjoint ACP-FLEGT de l’Union Européenne et de la FAO. Composée de 26 forêts communautaires, elle fait lieu de la plus grande fédération des forêts communautaires fonctionnelle. Sa vision est d’assurer, sur une base juridique appropriée, le développement socio-économique des forêts communautaires tout en veillant à la préservation de l’environnement. Chemin faisant, la fédération poursuit les objectifs suivants : (i) assurer la commercialisation des produits forestiers légaux ; (ii) renforcer les capacités des membres ; (iii) rechercher les partenaires ; (iv) assurer la défense des intérêts communautaires ; (v) veiller au respect de la loi et des réglementations forestières en vigueur ; (vi) s’assurer de la réalisation des projets de développement dans les communautés.

Depuis janvier 2014, les associations membres de l’ASFOCKA bénéficient des appuis du projet « Accompagnement de la fédération des forêts communautaires de la Kadey dans le processus d’obtention des certificats de légalité et de commercialisation du bois »mis en œuvre par le CARFAD et ses partenaires (RFC, CODASC-Batouri) dans le cadre du programme thématique pour l’environnement et la gestion durable des ressources naturelles, y compris l’énergie (ENRTP) de l’Union Européenne.

1. Les origines d’ASFOCKA

Dans le cadre du plan d’action FLEGT de l’Union Européenne (UE), le Cameroun,après avoir signé en octobre 2010 l’Accord de Partenariat Volontaire (APV), s’est résolument engagé à appliquer un certain nombre de mesures notamment l’amélioration de sa gouvernance forestière par la lutte contre l’exploitation illégale des forêts et la mise en œuvre de l’accord de partenariat volontaire afin d’empêcher l’entrée de bois illégal dans le marché européen. Cet engagement s’est traduit au niveau local par le développement de plusieurs initiatives au niveau communautaire en vue de juguler le fléau (exploitation illégale) et ainsi, tirer le meilleur bénéfice de l’exploitation de leurs ressources.

L’idée de regroupement des entités juridiques des forêts communautaires a été perçue comme une initiative qui permettra aux communautés de faire face à l’exploitation illégale et de vendre leurs bois à un prix élevé pour réaliser les projets nécessaires à leur développement socio-économique.

C’est dans ce contexte que l’Association des Forêts Communautaires de la Kadey (ASFOCKA) a vu le jour le 26 avril 2011. Ce regroupement permettra ainsi aux communautés d’augmenter leur pouvoir de négociation et de vendre à un prix raisonnable le bois exploité légalement.

En 2014, pour des besoins de rentabilité et de conformité avec les exigences et les défis qui interpellent le secteur forestier en général et les forêts communautaires en particulier (APV-FLEGT, commercialisation du bois, etc.), l’ASFOCKA mute en Société Coopérative Simplifiée des Associations des Forêts Communautaires de la Kadey (SCOOPS- FCTBK).

2. Les principales essences de bois produites et commercialisées par l’ASFOCKA

Plus de 20 essences ont une valeur commerciale. La demande vient essentiellement des marchés du Nord et dans une moindre mesure de Yaoundé et Douala, L’essence la plus prisée sur le marché reste l’ayous (Triplochitonscleroxylon). La haute saison de commercialisation du bois blanc a lieu durant la période de février à mai. Cependant pour les marchés de Douala et Yaoundé, les essences appréciées sont : le Doussié (Afzeliapachyloba), le Sapelli (Entandrophragmacylindricum). d’Iroko (Chlorophoraexcelsa) de Kossipo (Entandrophragmacandollei) et Dabema (Piptadeniastrumafricanum).

Les essences actuellement commercialisées représentent moins de 20% du potentiel de bois dans chaque forêt communautaire.

Les autres essences présentes dans nos forêts ne sont pas suffisamment valorisées : le Fromager (Ceibapentandra), le Fraké (Terminaliasuperba), le Movingui (Distemonanthusbenthamianus), le Bibolo (Lovoatrichiliodes), l’Ilomba (Pycnanthusangolensis), le Bibolo (Lovoatrichiliodes), le Bossé T (Guareathompsonii), l’Abam (Gambeya africana), l’Emien (Alstonia congensis). Ces bois peuvent être transformés localement, à travers le développement de l’artisanat local. Mais le manque d’informations sur les possibilités de commercialisation constitue la principale contrainte à l’exploitation de ces essences.

Le tableau ci-après donne une idée sur les quantités disponibles de bois dans l’ensemble des 26 forêts communautaires.

Stock de bois sur piedgrumes (m3) Quantité grumes exploitées(période 2010-2014) Quantité grumes disponibles(période 2010-2014)
3 625 107,42 (en m3) (en %) (en m3) (en %)
725 021,48 20 2 900 085,94 80


3. La Société Coopérative Simplifiée des Associations des Forêts Communautaires de la Kadey (SCOOPS-FCTBK)

La SCOOPS-FCTBK est un outil de développement et d’autopromotion communautaire.

Sa vision est de faire de la région de l’Est – Cameroun un modèle de développement à travers la valorisation des immenses potentialités agro-forestières des forêts communautaires mal ou sous exploitées. La vision consistera également à : « positionner la SCOOPSFCTBK comme modèle et pierre angulaire dans le processus de certification forestière et de la protection environnementale».

La SCOOPS-FCTBK est guidée par des valeurs communes que les membres partagent. Ces valeurs définissent les comportements acceptables et régissent les relations des membres entre eux et avec les partenaires.

Nous avons le même engagement à l’égard des valeurs suivantes :

le travail d’équipe;

la capacité de réaction;

l’ouverture d’esprit, l’accessibilité et la transparence;

la responsabilité;

la solidarité et la justice.

La SCOOPS- FCTBK a pour objectif principal de rendre plus efficace les actions des associations de foresterie communautaire à travers :

la commercialisation des produits forestiers légaux ;

– le renforcement des capacités des membres ;

– la recherche de partenariat ;

– la défense des intérêts communautaires ;

– le respect de la loi et des réglementations forestières en vigueur;

– l’appui à la réalisation des projets de développement dans les communautés.