Mission d’Information des parties prenantes au niveau local sur le projet

Du 10 au 13 avril 2014, s’est déroulée la mission d’information des parties prenantes au niveau local sur le projet d’accompagnement de la fédération des forêts communautaires de la Kadey dans le processus d’obtention des certificats de légalité et de commercialisation du bois. Ces parties prenantes comprennent les autorités administratives, les autorités religieuses et les communautés bénéficiaires du projet représentées par les gestionnaires des forêts communautaires.

Ces autorités ont été préparées avant les rencontres d’information qui devaient se dérouler conformément à un programme préalablement établi. Une lettre d’information du lancement du projet et une note de présentation du projet leur ont été à cet effet adressées. Pendant chaque entretien avec les parties prenantes, le projet a été présenté et ensuite les attentes des personnes rencontrées ont été recueillies.

S’agissant des autorités administratives locales, l’équipe du projet a procédé à la rencontre avec le Délégué Régional des Forêts et de la Faune de l’Est, le représentant du Délégué Régional de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable de l’Est, le Préfet de la Kadey, les Sous-préfets des arrondissements de Ndem-Nam, Ndélélé et Mbang, le Délégué Départemental des Forêts et de la Faune de la Kadey, le Délégué Départemental de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable de la Kadey, les Chefs de Poste de Contrôle Forestier et de Chasse (CPCFC) de Mbang, de Ndélélé et de Ndem-Nam. Les Délégations Départementale des Affaires Sociales, du Travail et de la Sécurité Sociale, et du Commerce de la Kadey ont été également visitées. Le responsable du Centre Régional des Impôts de Bertoua a été rencontré. Pour ce qui est des collectivités territoriales décentralisées, les Mairies des communes de Batouri, de Mbang et de Ndélélé ont été aussi rencontrées. Quant aux autorités religieuses locales, l’équipe du projet a procédé à la rencontre avec l’Evêque du Diocèse de Batouri et le Coordonnateur du CODAS Caritas de Batouri.

D’une manière générale, au cours de ces rencontres, les autorités rencontrées ont promis leur soutien au projet afin que sa réalisation contribue non seulement à diminuer l’exploitation forestière illégale mais aussi à lutter contre la pauvreté.

En ce qui concerne les communautés bénéficiaires, les Présidents d’entités juridiques, les Responsables des Opérations Forestières (ROF) et les Secrétaires Généraux des associations des forêts communautaires ont répondu présents à la réunion d’information et de sensibilisation à Batouri. Dans leurs allocutions, les représentants du CARFAD et du CODAS Caritas Batouri ont surtout recommandé aux communautés de :

  • intégrer la question de légalité ;
  • considérer que l’action est temporaire ;
  •  impliquer les jeunes qui sont des animateurs dans les villages;
  • intégrer la transparence dans la gestion de l’association et dans la gestion des revenus ;
  • avoir des initiatives personnelles pour la gestion des forêts communautaires ;
  • être patientes : ne pas voir seulement ce qu’on va gagner maintenant.